Le nouveau GLE

Digne héritier de la Classe M, le nouveau GLE entame le prochain chapitre d’une histoire à succès.

Qu’est-ce qui distingue un original d’une copie ? À cet égard, l’avènement de la reproduction numérique a brouillé les pistes. Aujourd’hui, on se formalise moins d’avoir affaire à une réplique – surtout d’un point de vue visuel. N’empêche que, comme l’a déjà fait remarquer le philosophe Walter Benjamin, seul un original dégage cette aura qui le rend unique. En tant que digne héritier de la Classe M, le nouveau GLE de Mercedes-Benz en est un parfait exemple. Celui-ci possède les mêmes gènes que ceux de ce segment de VUS haut de gamme, créé en 1997, qui est à l’origine de l’engouement pour ce type de véhicule et qui a, du coup, marqué l’histoire de l’automobile moderne.

Derrière les portes d’un immense studio de photo à Sindelfingen, en Allemagne, nous avons pu admirer ce « nouvel original ». Parmi les gens réunis dans la plus totale confidentialité, on compte le concepteur chargé du design extérieur Volker Leutz et le chef de produit Matthias Lücke. Pour la première fois, ils posent les yeux sur ce véhicule en dehors de l’usine, alors qu’il se trouve maintenant sous les projecteurs. C’est un moment bien spécial pour ces concepteurs : le point culminant de toutes les années de travail qu’eux-mêmes et leurs équipes ont investi pour développer ce modèle. Le temps est enfin venu pour le nouveau GLE de goûter aux feux de la rampe. Devant nous, l’imposant bolide resplendit d’un éclat bleu cavansite métallisé. Il évoque un physique athlétique sous des vêtements ajustés. Le nouveau GLE s’inscrit dans la même lignée que le ML, mais il est résolument plus moderne avec sa carrosserie sculptée, dont l’avant et l’arrière ont été modifiés, et ses larges roues, sans oublier l’inimitable calandre Mercedes-Benz qui annonce son arrivée.

Pureté sensuelle

En matière de design, le GLE s’inspire du style actuel de Mercedes-Benz et en propose une interprétation agile et athlétique. « Nous avions comme ligne directrice d’évoquer une “pureté sensuelle”, d’où l’interaction entre des volumes arrondis et des lignes franches, explique M. Leutz. On peut bien s’en vanter : il s’agit d’un véhicule aussi habile en ville qu’en dehors des sentiers battus », ajoute le designer, faisant allusion à l’aplomb de la GLE 350 d 4MATIC.

Les designers se sont beaucoup attardés sur l’avant du véhicule. La calandre à doubles lamelles – au centre de laquelle se trouve l’étoile Mercedes-Benz –, les pare-chocs, les prises d’air, les ailes et le capot (avec ses deux bossages) ont tous été retravaillés. Les stylistes ont aussi conçu de nouveaux phares dotés de lumières organiques qui sont désormais caractéristiques des voitures Mercedes-Benz. « Jadis, un phare était une surface en verre rainuré dont le design ne variait que par sa forme. Aujourd’hui, même l’éclairage qu’il diffuse est pris en compte. La technologie de la fibre optique offre une multitude de possibilités à explorer, soutient M. Leutz. Les phares sont comme une scène d’opéra – un lieu obscur et vaste où apparaît une variété d’acteurs qui nous impressionnent instantanément par la puissance de leur talent. »

Le studio photo offre, lui aussi, des possibilités presque infinies. Sous les divers éclairages mis en place par le photographe, les lignes de la carrosserie du GLE brillent d’une vive intensité. Ici, ce modèle de Mercedes-Benz se révèle être un véritable top-modèle, ses formes impressionnantes captant les regards de toute l’assistance. Dans ce lieu surréaliste, le GLE décrit un parcours sans fausse note, comme il le ferait sur la route. C’est la pierre de touche qui révèle – et célèbre – le travail des designers. M. Leutz s’agenouille près d’un des passages de roue et lance un regard impartial vers sa création. Il se réjouit : « Nous avons investi beaucoup de temps pour que les reflets qui apparaissent à la surface de la voiture nous conviennent. »

Une douce harmonie se dégage à l’avant du VUS et se poursuit sur ses flancs. « Les ailes, avec leur aspect convexe, presque musculaire, ajoutent une présence et une sensualité au nez de la voiture », affirme le designer. Il glisse sa main le long des lignes du montant avant jusqu’aux vigoureuses bandes latérales. « La bande supérieure et celle en dessous, qui est légèrement incurvée, structurent les volumes des surfaces latérales. Grâce à elles, cet imposant véhicule procure une impression de tranquillité plutôt que de surpuissance », explique M. Leutz.

Bien qu’il soit le leader d’un segment automobile complet, le GLE ne se préoccupe pas d’imposer une telle image – faisant la preuve, une fois de plus, de son indéniable classe. « C’est incroyablement satisfaisant de voir le produit sur lequel on a tant misé obtenir ainsi les meilleures notes », avance M. Lücke, en inspectant à son tour le GLE sous tous ses angles. « Ce véhicule n’est pas seulement fascinant en termes de design, il surpasse son segment sur les plans du rendement, de la performance, de la sécurité et de l’espace. » La sécurité active à bord de ces modèles est renforcée par de nombreux systèmes d’assistance, comme le BAS PLUS avec assistant carrefours. Cette ingénieuse technologie permet de prévenir de façon visuelle et auditive le conducteur d’une possible collision en ayant recours à une caméra stéréoscopique et à des capteurs radar afin de détecter les voitures qui s’approchent sur les côtés.

Héritier d’une tradition

Nous avons demandé à nos experts quel était l’ADN de l’original, et comment celui-ci avait influencé la conception du GLE et influencerait les futurs VUS de la marque. Ce à quoi M. Lücke, expert de cette série de modèles, a répondu : « L’une des caractéristiques classiques, mais peu communes, des modèles de la Classe M, c’est leur large montant arrière, qui les distingue des autres VUS. Cet élément illustre à merveille l’évolution de la série, et c’est pourquoi on le retrouve également dans le GLE. » Grâce à son style contemporain, le GLE s’intègre bien dans la série des véhicules tout-terrain de Mercedes-Benz, aux côtés du GLA, plus petit mais plus expressif. La précision de son design s’accorde parfaitement avec la nouvelle nomenclature de Mercedes-Benz : le préfixe « GL » réfère dorénavant à un véhicule tout-terrain, tandis que les autres lettres – A, E, etc. – indiquent à quelle série appartient chaque voiture.

À la toute fin de la séance photo, M. Leutz, le concepteur chargé du design extérieur, demande que l’on éteigne les projecteurs, de telle sorte que seules les DEL arrière de la voiture brillent, comme deux rayons lumineux, dans la nuit artificielle du studio. Il est temps pour le véhicule de prendre la route. Ou bien un parcours accidenté, pour mettre au défi son ensemble hors route offert en option. Comme ses prédécesseurs, ce VUS peut dompter les parcours les plus difficiles, grâce à son différentiel de verrouillage à 100 %, à une protection de soubassement renforcée et à un réducteur de vitesse hors route. « Plusieurs aspects du GLE, et même de nombreux détails, ont été inspirés par les prouesses technologiques et la qualité suprême des légendaires tout-terrains Mercedes-Benz », affirme M. Lücke. Seuls les vrais originaux comme le GLE peuvent espérer poursuivre une telle tradition. Une tradition qui, on s’en réjouit, lance un regard vers l’avenir, sans pour autant renier le passé.

Notre carte des vins
Lire l’article suivant

Notre carte des vins

Les régions viticoles canadiennes sont en pleine transformation.
×